Les difficultés rencontrées lors du départ « lancé au planning »

17 01 2009

Dans les conditions ventées le départ se fait en générale lancé, cependant, contrairement aux départs en Formula, il n’y a pas de mouvement de flotte précis et ponctuel. Certains coureurs peuvent décider de partir lancé pied de mât sur l’avant alors que d’autre décident de partir lancé pied de mât sur l’arrière. Ces 2 conduites induisent des trajectoires différentes, la grosse difficulté est donc de s’adapter à des trajectoires désordonnées et anticiper les mouvement de flotte.

 

Comme pour les départs en Formula le timing de lancement détient une part importante, il s’agit d’adapter sa vitesse et son timing afin de couper la ligne au meilleur moment possible, il s’agit donc d’être capable d’évaluer son équilibre spatio-temporel.

Dans les conditions « limites planing », le clapot créé par le sillage des autres planches est susceptible de freiner, voire même de stopper le déplacement de la planche, dans ce cas les difficultés sont multiples :

 

Adapter la conduite de la planche par rapport au mouvement du clapot

 

Adapter la position du pied de mât en permanence afin de toujours garder la meilleure propulsion possible (pied de mât sur l’arrière lorsque la planche déjauge parfaitement et est en mode planing et avancé le pied de mât lorsque la planche perd sa vitesse pour recentrer le centre de gravité de la planche)

 

Jouer avec la dérive lorsque l’on change la position du pied de mât

 

Relancer efficacement pour garder le planing

 

 

 

 

Publicités




Les difficultés rencontrées lors du départ en « mode dérive »

17 01 2009

 

 

          En mode dérive dans des conditions légère la planche dérive moins sous le vent, la principale difficulté est donc d’anticiper son placement. Il faut parvenir à se placer suffisamment tôt sur la ligne pour pouvoir « faire son trou » sans toutefois se placer trop tôt aux risques de se laisser dériver sur la ligne et partir dans une position moins favorable.

 

          Dans les conditions légères les coureurs sont très sérés sur la ligne et il est difficile de trouver des espaces entre les adversaires.

 

            Dans ces conditions la difficulté au départ est de trouver le bon timing de lancement, ce timing doit permettre de couper la ligne au top départ à une vitesse permettant de se dégager de ses adversaires.

 

          Après le top départ la difficulté est de ne pas se laisser déventer par ses adversaires, il faut donc savoir faire du près séré afin de joué sur la technique de l’aulofée.

 

          Avec parfois plus de 100 coureurs sur la ligne de départ il est devenu difficile de bien gérer les règles de courses, il est donc important de connaître les articles des règles de courses sur le départ.

 





Les difficultés rencontrées par les pratiquants lors des départs en Hybride

17 01 2009

La planche hybride est un compromis entre la planche de « Formula » et la planche « Raceboard », il a donc fallu s’adapter aux nouvelles caractéristiques techniques de ce support et développer des compétences que certains ne possédaient pas dans leurs bagages technique.

 

Ainsi 2 modes de pratiques se distinguent et font apparaître des difficultés différentes.

 

         Le départ « en mode dérive »

         Le départ « lancé au planning »